Partagez | 
 

 Quand une future manager rencontre un futur capitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Jeu 8 Sep - 10:10
C'était un jour en été que la rencontre eut lieue. Ce jour-là, il faisait plutôt frais pour un jour d'été et cela ne s'améliorait pas quand la sonnerie de fin de cours retentit. En l'entendant, Bokuto Kôtarô poussa un cri de joie tout en se levant de son siège. Cette réaction engendra des rires dans le classe et un regard mauvais de la part de son professeur de mathématiques. Mais il ne s'en encombra pas et rangea ses affaires alors que ses camarades étaient seulement en train de se lever de leur siège. Il avait vraiment hâte d'aller retrouver ses coéquipiers pour s'entrainer au Volley. Alors qu'il allait partir, ses camarades de classe le saluèrent, et certains lui souhaitèrent bonne chance en riant une nouvelle fois. Il acquiesça en souriant, puis partit retrouver Akaashi Keishi, son ami d'enfance.
Bien que ce dernier était en train de discuter avec ses camarades de classe, Kôtarô n'eut aucune hésitation à se jeter sur lui en hurlant, ce qui apporta quelques grognements de sa part. Content de son effet, il le pressa pour qu'ils aillent ensemble au gymnase. Soupirant d'agacement, il prit congé de ses camarades de classe, puis le suivit dehors. Kôtarô en était super heureux, lui qui n'aimait pas du tout comment ces jeunes regardaient Akaashi.
Il le traina d'un pas rapide, tandis que son ami d'enfance se plaignait qu'il n'y avait aucun besoin d'aller aussi vite. Bien entendu, il ne l'écouta pas, trop impatient de jouer.
Ils arrivèrent ainsi les vestiaires déserts. Kôtarô fut également le premier à terminer de se changer, étant déjà en tenue alors qu'Akaashi en était encore à enfiler son bas. L'attaquant sauta partout en guise de protestation, indiquant à son ami qu'il voulait qu'il aille plus rapidement.
En sortant des vestiaires ils croisèrent les autres membres de l'équipe, qui venaient d'arriver. Ceux-ci n'eurent pas besoin d'explication, ils étaient habitués à cette situation. Ainsi, ils souhaitèrent juste "à tout à l'heure" au deux Volleyeurs déjà prêts. Kôtarô fut, par contre, arrêté un moment par le capitaine, lui disant :
- Notre manager a trouvé sa remplaçante, elle va nous la présenter aujourd'hui.
Il fut un moment intrigué, mais continua sa route vers le gymnase songeant : "Bah ! On verra bien". Akaashi et lui se retrouvèrent ainsi les premiers dans le gymnase, puis commencèrent à s'entrainer. Kôtarô frappa les balles que son ami lui envoyait, n'en ratant aucune. A cet exploit, il se flatta en affirmant à quel point il était génial et le plus doué de tous les joueurs de Volley. Akaashi ne releva pas l'information, ce qu'il apprécia grandement. Car il n'avait pas vraiment besoin qu'on lui confirme qu'il était vraiment un joueur exceptionnel.
Ils continuèrent à jouer un moment avant que que les autres membres arrivent et participent également. Cela se termine sur un match entre les membres du club divisés en deux qui s'affrontaient.
Ils furent interrompus par la manager, qui était accompagnée d'une jeune fille de première année. Elle leur présenta :
- Je vous présente Kishitani Yuko, celle qui deviendra manager l'an prochain.
Tout sourire, Kôtarô tendit la main à Yuko en lui souhaitant la bienvenue. Il précisa :
- Je suis Kôtarô Bokuto, je serais le capitaine l'an prochain qu'il a dis le capitaine ! Echanté !
Invité




MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Sam 10 Sep - 18:55

Une rencontre décisive ?


Feat Kôta-chi



-----------------------------------------------


Aujourd’hui, l’excitation et l’appréhension d’Yûko étaient au maximum. Ces deux sentiments contradictoires jouaient avec son humeur. Un moment elle était joyeuse, l’autre elle était stressée. Joyeuse car elle appartenait de nouveau à un club de volley. Stressé, parce qu’elle ne savait pas quelle attitude prendre. On lui avait dit d’être juste soi-même.
Peuh ! Plus facile à dire qu’à faire. En plus, la première impression est importante, c’est généralement là que les gens te mettent dans des sortes de cases sociales. Timide, bizarre, sportif, intello, et il y en a tellement plus.

C’est donc partagée et soucieuse qu’elle prit le chemin du gymnase après s’être changée dans les vestiaires. Le terrain était grand. Vraiment grand. Ici, Yûko se sentait à sa place. Elle s’assit sur un des  bancs du fond. La lycéenne décoiffa sa natte et opta pour une queue de cheval, célèbre coiffure féminine (et masculine aussi ?). Ensuite, tout en cogitant sur les différentes coiffes, elle retroussa ses manches. Ce survêtement était bien grand pour elle, la châtaine flottait dedans.

Le bruit sourd d’une balle smashée l’atteignit. Yûko releva la tête. Deux joueurs, assez grand, s’entrainaient. Celui aux cheveux gris frappait toutes les balles avec puissance. Il n’en ratait aucune. Yûko avait bien envie d’intervenir pour faire rebondir une ses balles, juste pour l’embêter. Il avait l’air si sûr de lui. Mais elle se ravisa. S’ils voyaient ses compétences de libéro, ils lui poseraient sûrement pleins de questions et ça l’emmerderait plus qu’autre chose.
Donc nan.

Au bout d’un petit moment, les autres volleyeurs arrivèrent. Yûko eut le loisir de les voir jouer et en même temps d’évaluer un peu leur niveau. Qui n’était pas faible du tout !

Wah!
-Ils sont bons, n’est-ce-pas ? »

Yûko sursauta. Portant trop d’attention au jeu, elle n’avait ni vue, ni entendue son interlocutrice arriver.

Et, se risqua-t-elle, tu es... ?
-Nous nous sommes déjà rencontrées. Je suis la manager. »

Oh. Yûko s’en rappelait. C’était elle-même qui l’avait interpellée dans les couloirs à propos du poste de manager bientôt disponible. La lycéenne s’excusa auprès de son ainée.
Celle-ci partie vers les volleyeurs. La seconde la rejoignit. Elle regarda le sol, se demandant bien ce qu’elle pourrait leur dire. Yûko n’était pas timide de base, mais parler avec des gens en groupe et qui se connaissaient de longue date, c’était une autre histoire.

Je vous présente Kishitani Yûko, les interrompit-elle, celle qui deviendra manager l’an prochain. »

Yûko leva les yeux. Ah. Ils étaient si grands. Le volleyeur aux cheveux blanc-gris parsemés de noir lui tendit la main, souriant et lui souhaita la bienvenue. Il se nommait Kôtarô Bokuto.  La jeune femme reprit son aplomb habituel et serra sa main.

Ravie d’faire ta connaissance Kôtarô, futur cap’tain ! »


avatar
Kishitani Yûko
Manager


Messages : 44
Date d'inscription : 30/08/2016


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Lun 12 Sep - 13:57
La future manager semblait impressionné par leur grande taille. Elle ne sembla pourtant pas se laisser impressionner et serra la main que Kôtarô lui tendit avec un :
- Ravie d'faire ta connaissance Kôtarô, futur cap'tain !
Il rit, amusé par la façon de parler de son interlocutrice. Il songea qu'il l'aimait bien cette petite, et était plutôt content que leur manager ait choisi une personne drôle plutôt qu'une qui serait ennuyante. Quoique, s'il réfléchissait bien, cela ne voulait pas dire qu'elle n'était pas trop sérieuse à son goût. Alors qu'il songeait à un plan pour la tester sur son taux de sérieux, ses coéquipiers l'entourèrent et Akaashi parla avec la Manager.
Il eut alors l'idée d'interroger la nouvelle pour savoir comment se positionner face à elle.
- Dis ? Tu as vu notre match ? Tu en penses quoi ? Je suis le meilleur hein ?
Invité




MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Dim 18 Sep - 11:12

Une forte équipe


Bokuto Kôtaro | Kishitani Yûko




-----------------------------------------------


Une tête. Nan, peut-être deux. Ҫa ne dépassait pas trois. Quatre était tout bonnement impossible. Yûko comptait, de loin, le nombre de tête que les volleyeurs faisaient de plus qu’elle. La brune avait beau se dire que ça lui était fichtrement égal, elle complexait.

Après sa rapide présentation, la manager était partie de son côté, laissant la jeune lycéenne au milieu de cette joyeuse bande. Joyeuse mais grande.
En un rien de temps, elle sut le nom de chacun des joueurs. Les apprendre était autre chose. T’façon, à force de les fréquenter, elle les saurait petit à petit. Ceux qu’elle retint en premier fut celui de Kôtarô et d’Akaashi Keiji, un passeur. Ceux qu’elle avait vu s’entrainer en premier donc.

Elle discuta avec lui jusqu’à ce que Kôtarô vienne les interrompre. Il demandait à la jeune fille ce qu’elle pensait de leur entrainement. En même temps, il en profita pour se vanter.
Honnêtement, la jeune femme n’aimait pas trop ce genre de personne. Ceux qui sont des bons, voir excellents, joueurs, qu’ils le savent et s’en vantent allègrement. Ils avaient tendance a être froids et à prendre les autres de haut. Mais Kôtaro ne dégageait pas une telle impression. Au contraire, il avait plutôt l’air sympa et jovial!

Elle croisa les bras et réfléchit, prenant un air sérieux. Ce qu’elle avait vu semblait pas mal. Les joueurs semblaient se faire confiance les uns par rapport aux autres. Mais une équipe avait toujours des failles.

Ben... Sur une première impression, j’ai trouvé votre match cool. Y a beaucoup de bons éléments, comme des attaques puissantes, une défense bien travaillée et j’en passe, mais... Mais je ne me base pas sur une première impression et je sais qu’une équipe a toujours des points faibles, elle peut pas être parfaite. »

Elle marqua une pause en fixant Kôtarô. Lui souriant, elle ajouta :

Y en va d’même pour toi. Mais j’peux pas nier que t’es un bon volleyeur. »



avatar
Kishitani Yûko
Manager


Messages : 44
Date d'inscription : 30/08/2016


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Mar 4 Oct - 17:27
La réponse de la nouvelle surprit Kôtaro, se demandant si elle avait déjà fais du Volley. Vu comment elle parlait c'était probable, et Kôtarô était plutôt content d'accueillir dans son équipe une manager qui pouvait leur donner des conseils et qui pouvait repérer les points faibles. Kishitani Yûko semblait de ce genre, et c'était vachement agréable à constater.
Après un moment, elle sourit et ajouta :
- Y en va d’même pour toi. Mais j’peux pas nier que t’es un bon volleyeur.
Il sourit de toutes ses dents, content qu'elle affirme qu'il est bon dans son sport préféré. Cela flattait son égo qu'elle confirme qu'il était le meilleur Volleyeur du Japon, et il comptait bien prouver en match qu'elle avait raison de le penser.
Il vit l'actuel capitaine lui faire signe, montrant qu'il voulait lui parler. C'était sans doute de son futur rôle, donc il se dépêcher d'aller le voir en criant un "Capitaine !!!" bien bruyant. Alors qu'il était à mi-chemin, il se figea, réalisant quelque chose.
Alors, ne prenant pas compte de la colère de son capitaine, il fit demi-tour pour retourner près de Yûko Kishitani et se jeter dans les bras d'un Akaashi dépité en déprimant :
- Elle a sous-entendu que j'étais pas parfait... Pourtant je ne suis pas un des meilleurs joueurs de ma générations ?
Son ami d'enfance lui tapota le dos en signe de réconfort comme il avait l'habitude de le faire, avec le visage découragé dont il avait l'habitude.
Invité




MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Dim 9 Oct - 15:36

Une réaction amusante


Feat. Kôta-chi




-----------------------------------------------


La scène qui suivit sa réponse fut amusante, vraiment très drôle.

Après qu’elle lui a dit qu’il paraissait être un bon volleyeur -car, encore une fois elle ne jugeait pas sur une seule prestation- Kôtarô lui fit un sourire éclatant. Il semblait être fier de lui.
Yûko fut amusée et lui rendit un petit sourire.

Le degré de ridicule augmenta lorsque le capitaine l’appela. D’abord il y alla joyeusement, en criant un fort et haut capitaine. Puis il s’arrêta brusquement et fit demi-tour, pour aller se jeter dans les bras d’Akaashi. Ce dernier arbora une mine découragée en l’attendant se lamenter.

Yûko ria franchement à cette scène. Il venait juste de comprendre sa phrase. Sa phrase entière. Un des autres joueurs lui glissa brièvement :
« Ce que tu vois, on y est habitué. Par exemple, quand tu lui dis qu’il n’est pas un des meilleurs joueurs, il fini dans cet état. Et quand ça arrive durant les matchs, il faut le réconforter à fond. »

Cette explication redoubla les rires de la future manager . Kôtarô Bokuro. Il promettait d’être intéressant et drôle celui-là. Elle aimait bien les gens avec un tel caractère. C’étaient ceux qu’elle appréciait le plus et avec qui elle trainait le plus.

Au bout d’un petit moment elle tenta de retrouver son calme. Avec ce qu’on lui avait dit, elle était bien consciente que si elle n’arrêtait pas de rigoler, Kotâ serait encore plus déprimé. Elle se racla la gorge et reprit donc son calme, en gardant malgré tout un petit sourire amusé.


avatar
Kishitani Yûko
Manager


Messages : 44
Date d'inscription : 30/08/2016


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Dim 9 Oct - 16:08
Yûko Kishitani était en train de rire dans son dos. Kôtarô l'entendait bien mais ignora, ayant l'habitude que certaines personnes réagissent de cette manière, et Akaashi redoublant son réconfort comme il en avait l'habitude dans ces moments. Les rires durèrent un long moment, manquant de faire tomber Kôtarô dans une nouvelle dépression, puis elle finit par arrêter progressivement, faisant visiblement un effort monumental.
Kôtarô, lui, finit par s'arracher de son ami d'enfance, retrouvant son sourire. Il put finalement voir que, durant toute cette scène, le capitaine actuel s'était approché, visiblement pas très content. Le prenant par l'épaule, celui-ci lui lança :
- Tu devrais arrêter ce genre de comportement. C'est justement pour ça que j'hésitais à te nommer pour ma succession... En fait je compte sur toi pour arrêter ce genre de chose.
Embarrassé, comprenant ce qu'il voulait dire, Kôtarô baissa les yeux en émettant un rire gêné. Il se passa ensuite un moment de silence. Durant ce laps de temps, Kôtarô commença à s'en inquiéter. Il espérait que son capitaine ne compte pas annuler sa décision : faire gagner une équipe qu'il aurait dirigeait serait un véritable honneur pour lui, une expérience qui ne se reproduirait jamais. Il avait été tellement content lors de cette annonce qu'il avait déjà commencé à penser à ce qu'il ferait au moment de sa prise de pouvoir dans l'équipe. Il aurait super mal de devoir renoncer à cela. Peut-être devrait-il le supplier de passer l'éponge en lui promettant de faire des efforts pour changer ? Mais, après le silence, le capitaine se contenta de lui ordonner :
- Kishitani Yûko vient d'arriver, tu pourrais peut-être lui faire visiter le lycée ?

Kôtarô se figea. Quoi ? Tout ça pour ça ? Puis, il soupira, très soulagé de ne pas être destitué de son futur titre : il n'aurait donc pas besoin de changer. Avec un grand enthousiasme, il accepta. Le capitaine s'assura d'abord :
- A moins que tu l'ais déjà faite avec quelqu'un ?
Invité




MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Dim 9 Oct - 17:07

La menace en l’air~


Feat. Kôta-chi




-----------------------------------------------


Yûko remit insoucieusement ses lunettes en place, geste répétés au fil d’années passés. Son regard ambré observait maintenant une nouvelle scène. L’ambiance joyeuse avait bien vite été remplacée par une ambiance lourde et pleine d’orage. Le capitaine de l’équipe s’était approché dangereusement du duo Kôta/Keiji, avec un regard un peu mauvais. Yûko l’imaginait avec plein de nuages lançant des éclairs noirs autour de lui. Un dieu grec. Zeus quoi. Elle s’imaginait encore que lorsqu’il allait prendre la parole, des grondements de tonnerre accompagnés d’éclairs s’abattraient sur les pauvres mortels qu’ils étaient.
Nan, nan, elle n’exagérait en rien~

Il parla. Et le disputa à propos de sa réaction. Yûko hésitait fortement à intervenir. La jeune lycéenne se sentait presque coupable, après tout, c’est parce qu’elle avait dit qu’il n’était pas parfait. Mais sérieux, qui l’était ? Enfin bref. Elle hésitait. Parce qu’avec ça, il allait peut-être se faire destituer de son poste de futur cap’tain. Or, Yûko savait que l’être, c’était un peu le rêve de tous joueurs.
Elle prit sa décision. S’il était destitué, elle irait parler au capitaine actuel. Parce ce qu’elle sentait que ses autres camarades lui donnaient leur confiance, et que Kôta était très loin –très très très très loin- d’être un mauvais volleyeur.

S’en suit un long silence ponctué d’un rire gêné provenant de Kôtarô. Personne n’osait prendre la parole face à celle d’un Zeus en colère.
Lorsqu’Yûko voulut la prendre, ce dernier parla. Et demanda à son successeur s’il pouvait faire visiter le lycée à la jeune fille. Ce qu’il accepta avec enthousiasme. Zeus, redevenu tout gentil, lui demanda d’abord à la lycéenne si elle avait déjà faite une visite. Cette dernière était soulagée, enfin de compte, la menace précédemment formulée n’était que brume.

« Avec plaisir ! »

Enjouée, elle se dirigea vers la sortie du gymnase, puis se retourna vers Kôtarô en lui lançant un joyeux : « Allons Cap’tain ! Partons découvrir ce lycée aux milles mystères ! ».


avatar
Kishitani Yûko
Manager


Messages : 44
Date d'inscription : 30/08/2016


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Lun 10 Oct - 14:21
Elle accepta la proposition du capitaine avec plaisir, étendant un grand sourire sur ses lèvres. Kôtarô était plutôt content de comment tournait la situation. En regardant Akaashi il se rendit compte que ce dernier ne semblait pas penser que c'était la bonne manière de traiter le problème. Mais peu importe pour Kôtarô : sa position de successeur au capitaine n'était pas mise à mal. En même temps, il se promit de laisser faire ses équipiers ce qu'ils voulaient lorsqu'il serait capitaine de Fukurodani.
La future manager se dépêcha d'aller vers la sortie du gymnase puis, avant que Kôtarô ait pu la suivre, elle se tourna vers lui en lançant un joyeux :
- Allons Cap’tain ! Partons découvrir ce lycée aux milles mystères !
Kôtarô sourit. Elle perdait pas de temps ! Il sentait qu'il allait adorer cette manager et mettre de l'ambiance dans l'équipe avec elle. Il allait la rejoindre quand Akaashi le retint. Le regard qu'il lui lançait était pleins de désapprobation et de méfiance. Kôtarô ne doutait pas qu'il avait compris qu'il allait en profiter pour sécher l'entrainement. Ce fut confirmé par son :
- Ne traine pas trop, faut être au top pour les prochains matchs !
Il acquiesça, sûr que de toute façon il ferait gagner son équipe sans problème, puis rejoignit Yûko. Ils sortirent du gymnase, puis Kôtarô lui fit signe de venir vers l'établissement, où ils entrèrent. Il s'arrêta un moment pour réfléchir, puis décida de commencer par la salle de musique non loin de l'entrée.
- Viens ! Si tu sais jouer d'un instrument c'est ici.
Ils entrèrent à l'intérieur de la salle.
Invité




MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine Mer 9 Nov - 19:06

Musiic !


Bokuto Kôtarô | Kishitani Yûko




-----------------------------------------------


Finalement, le futur capitaine de Fukurodani la rejoignit bien vite. En sortant du gymnase, la jeune première année était plutôt contente. Tout s’était bien déroulé, et l’appréhension du début avait prit son envol. Pour l’instant elle se sentait bien dans cette team, parfaitement à l’aise. Et les gars promettaient d’être tous sympathiques. Même Zeus, le capitaine.

Kôta lui fit signe d’aller vers les bâtiments qui abritaient les cours du lycée. La première année y entra à sa suite. Ils s’arrêtèrent afin de laisser au volleyeur le temps de cogiter. Yûko connaissait vaguement son lycée, mais il lui arrivait d’encore se perdre. Elle remit en place ses lunettes qui commençaient à tomber sur son nez. La brune savait que ce temps d’arrêt serait court, mais elle s’impatientait, comme un enfant attendant une surprise promise. Qu’allaient-ils visiter en premier ? De quels mystères regorgeaient ce lycée ? Quels clubs y avait-il ? Pour cette dernière interrogation, elle était déjà sensée le savoir, au moment de l’inscription. Mais bon. Elle n’avait eu d’yeux que pour le volley, ne regardant pas les autres.

Après un court laps de temps, le joueur lui indiqua, en désignant une salle, que si elle pratiquait d’un instrument, c’était là.

Ils entrèrent. L’intérieur de la salle ne changeait pas trop des autres. Des murs blancs, des tables rangées dans le fond. Néanmoins des posters de différents groupes de musiques collées sur ces murs la rendait plus vivante. Yûko ne connaissait pas, ou de très loin alors, ces groupes. Il y avait bien SPYAIR, mais ce n’était pas ce qu’elle préférait. Enfin, une multitude d’instruments étaient soigneusement disposés un peu partout dans la classe.

Au plus grand damne de Yûko, elle n’avait pas apprit à jouer d’un instru’, même si elle avait bien voulu. Mais du coup, peut-être n’aurait elle pas fait de volley. Et ce fait lui était impensable. Tout bonnement impossible.

La brune se tourna vers Kôtarô avec un air pétillant.
« Et toi ? T’sais jouer d’un instru’ ? »
Elle l’imaginait bien en guitariste...ou bien d’un cuivre.



avatar
Kishitani Yûko
Manager


Messages : 44
Date d'inscription : 30/08/2016


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand une future manager rencontre un futur capitaine
Contenu sponsorisé




 
Quand une future manager rencontre un futur capitaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Le futur prochain codex orks
» kimitori, la future mangaka
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» Sujet n°21[Athlétisme]:Lemaitre, futur maître du 100 mètres?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haikyuu! :: Pour aller plus loin ! :: Voyage temporel :: ➞ Passé-